www.sulpc.org www.sulpc.org
Accueil
Mot du Provincial
Compagnie
Province du Canada
Quoi de neuf
Services
Oeuvres
Devenir sulpicien
Publications
Dons
Interaction
Plan du site
Espace privé
Offres d'emploi
Liens
Recherche
Mission et pédagogie

La mission

La Compagnie des Prêtres de Saint-Sulpice s'est donnée comme mission : le service de " ceux qui sont ordonnés au ministère presbytéral " (Constitutions, art. 1), prêtres et futurs prêtres. Afin d'être proches de ceux qu'ils ont mission de servir, les sulpiciens ont toujours voulu rester des prêtres diocésains et demeurer incardinés à leur diocèse d'origine. Ils ne font ni voeux ni promesses. Ils sont unis entre eux par la charité sacerdotale et par la volonté d'accomplir leur ministère sous l'autorité de leurs supérieurs, avec l'aide et les exigences de la vie commune.

C'est ce que rappellent les Constitutionsde la Compagnie à l'article 1 :

Dédiée à Jésus-Christ Souverain Prêtre, la Compagnie des Prêtres de Saint-Sulpice, née de l'apostolat de Jean-Jacques Olier son fondateur, est une société de prêtres diocésains qui ont pour vocation le service de ceux qui sont ordonnés au ministère presbytéral.

C'est avec cette préoccupation fondamentale qu'ils s'adonnent au discernement des vocations, à la formation initiale et permanente des prêtres, ou exercent d'autres ministères. Ils le font avec le souci d'éduquer à la " vie intérieure " et de former " l'esprit apostolique ".

La Compagnie est une société de vie apostolique de droit pontifical.

Collaborant avec les évêques, la Compagnie veut communier au souci de toute l'Église et prendre sa part des échanges entre Églises particulières. Par suite, ses membres peuvent être appelés à exercer leurs fonctions dans des pays éloignés de leur pays d'origine. Où qu'ils se trouvent, ils ordonneront leur sollicitude pastorale de manière qu'elle soit utile à l'expansion de l'Évangile chez les non-chrétiens (art. 3).

Ce service, quoique varié dans son expression, vise un même but ultime : aider les candidats au ministère à s'enraciner dans l'Esprit du Christ, Maître, Prêtre et Pasteur, et à devenir aptes à " exercer le ministère de l'enseignement, de la sanctification et de la conduite du peuple de Dieu " (art. 12).


La pédagogie

La pédagogie mise en oeuvre par la Compagnie est le fruit d'une expérience longue et réfléchie. On peut la ramener aux points fondamentaux suivants (Constitutions, art. 14) :

  1. L'exercice collégial des responsabilités, qui s'applique d'abord à l'équipe des formateurs, mais réclame aussi la collaboration des candidats au ministère, du presbytérium diocésain et des autres membres de la communauté chrétienne.
  2. Une vie de communauté réelle entre formateurs et candidats, de façon à constituer une " communauté éducatrice " qui prépare à la coresponsabilité et qui permette les confrontations nécessaires et un meilleur discernement des vocations.
  3. Une initiation progressive à la vie spirituelle personnelle, qui est réalisée plus particulièrement par une direction spirituelle suivie.
  4. Un grand souci de la liberté spirituelle des candidats, favorisée par la nette distinction entre la responsabilité du Conseil et celle du Directeur spirituel, en même temps que par les règles sulpiciennes qui fixent leurs rapports (cf. art. 135, 136, 137).
  5. La recherche constante de l'union au Christ, en qui les prêtres trouvent l'unité de leur vie (cf. P.O. 14) ; c'est en elle que l'on s'efforcera d'unifier les diverses dimensions (humaine, spirituelle, intellectuelle et pastorale) de leur formation. 

La pédagogie de Saint-Sulpice insiste sur : la responsabilité collégiale à tout niveau (art. 15 et 17), le rapport avec d'autres ministères et le contact avec les réalités de l'Église et du monde (art. 16), le rôle de la direction spirituelle et la fonction des directeurs dans l'enseignement, la formation académique et la production littéraire (art. 18-23), la perspective pastorale et missionnaire de la formation et du ministère presbytéral (art. 1-3 et 10-12), la communauté éducatrice sous la responsabilité du Supérieur (art. 24), sur la vie en communauté avec les séminaristes (art. 25) et, enfin sur le fait que les séminaires constituent des centres de réflexion théologique et pastorale importants pour un diocèse ou une région (art. 26).

Concernant cette vie en communauté on lit dans les Constitutions :

Persuadés que le partage de leur vie sacerdotale est le plus profond et le plus efficace des enseignements, les Prêtres de Saint-Sulpice vivront en communauté étroite avec les candidats au ministère. Ils favoriseront un dialogue vrai qui permettra à tous de se sentir responsables de l'unique communauté. Par là seront découvertes et déjà expérimentées les conditions concrètes de l'exercice du ministère dans l'Église, sous le double aspect de vie fraternelle et de participation à une mission commune. C'est dans ce contexte que se manifesteront plus clairement les aptitudes au ministère (art. 25).

Pour approfondir cette question, les personnes intéressées peuvent consulter les documents suivants :

  • COMPAGNIE DE SAINT-SULPICE, Histoire, mission et esprit, Paris, Imprimerie Laboureur, 1985, 20 pp.
  • COMPAGNIE DE SAINT-SULPICE, Pratiques pédagogiques et tradition spirituelle, Paris, Imprimerie Laboureur, 1985, 20 pp.
  • COMPAGNIE DE SAINT-SULPICE, Directoire spirituel pour la formation au ministère presbytéral, Paris, Imprimerie Laboureur, 1985, 27 pp.
  • Bureau d'Étude et de Recherches de la Province de la France de la Compagnie des Prêtres de Saint-Sulpice, Une pédagogie de la liberté. Notes pédagogiques sur la formation des prêtres aujourd'hui, [s.l.], [s.é.], 2009, 2e éd., 88 pp.
ed @ Peter Krasuski Source
    http://www.sulpc.org/ed/mission.html

© 2017 Les Prêtres de Saint-Sulpice de Montréal. Tous droits réservés. | Réalisation
Version pour
imprimante  Imprimer
Commentaires
Recommander
Menu